Les 5 niveaux de maintenance de notre résidence

Un beau navire, une belle usine, un bel avion donnent souvent au profane qui les voit de l’extérieur une impression de simplicité et d’automaticité (« ça marche tout seul… »). En fait, s’il en est ainsi c’est parce qu’à l’intérieur existe, entre autres, une organisation poussée qui en assure la maintenance à différents niveaux. Mutatis mutandis, il en va de même pour notre résidence : si elle est une des plus recherchées en centre-ville de Rennes, c’est notamment parce que sa maintenance est organisée avec méthode. Voyons comment.

Classiquement (cf. norme NF X 60-010), pour toute installation complexe, on définit 5 niveaux de maintenance, qu’on peut transposer à Ambroise-Paré comme suit :
Niveau 1-l’entretien courant, suivant programme quotidien ou hebdomadaire, fait par le gardien.
Niveau 2-le gros entretien, par cycles semestriels, avec interventions un jour par semaine, fait par le gardien.
Niveau 3-l’entretien et le dépannage avec intervention de spécialistes, fait par une vingtaine d’entreprises sous contrats pluriannuels (ascenseurs, chaufferie, sécurité incendie, etc.) ; l’exploitation va souvent de pair.
Niveau 4-les travaux importants de maintenance corrective ou préventive mais sans grosse reconstruction, faits par des entreprises sollicitées à la demande, sur la base de devis, avec cahier des charges détaillé ou non.
Niveau 5-les rénovations (ravalements par exemple), reconstructions, mises en aux normes, faites par des entreprises spécialisées, sur la base d’une étude de maîtrise d’œuvre, elle-même choisie après appel d’offres.

Classiquement encore, de ces 5 niveaux, c’est le 2 qui est souvent le moins bien organisé par les maîtres d’ouvrage, en industrie comme ailleurs, principalement pour des raisons culturelles (les 3, 4 et 5 sont affaires de prestataires externes sur le savoir-faire desquels les donneurs d’ordre se reposent un peu, parfois trop… ; le niveau 1 est quasi-automatique et sa défaillance aisément détectable ; le niveau 2 est souvent jugé « trop ancillaire » par les donneurs d’ordre, et sa mauvaise exécution reste difficile à détecter.

C’est pour pallier cette difficulté et, si possible y porter remède, qu’à Ambroise-Paré a été mis progressivement en place depuis 2012 un programme dit de « gros entretien et maintenance » effectué par le gardien, avec recalage annuel suite à discussion avec lui de l’état des lieux et des besoins. Il y est consacré une demi-journée à une journée par semaine. Ce programme est affiché dans les 6 halls de la résidence afin que les résidents puissent s’y reporter et faire éventuellement des suggestions. Une enquête de perception auprès des résidents effectuée en 2013/2014 avait suscité un grand intérêt (taux de réponse nettement plus élevé que pour d’autres enquêtes, comme celles sur les jardins et les interphones) et plutôt de la satisfaction malgré les biais habituels en matière de réponses (oui à la question « faut-il en faire plus ? » ; non à la question « peut-on y consacrer plus de moyens ? »…).

Les programmes des 2 semestres courants sont disponibles en cliquant sur ce lien.

Le conseil syndical

Laisser un commentaire